23/08/2009

Il fait trop beau pour bloguer

Je ne sais pas comment vous faites, amis du web, mais moi quand il fait beau et chaud, je n'ai pas, mais alors vraiment pas envie de tapoter sur un clavier. Jardiner, sortir, lézarder, inviter des copains, tout sauf rester bloquée à bloguer. Ce ne sont pas les idées qui manquent, l'actualité nous en gratine un plat tout frais tous les jours; ni l'envie de faire des commentaires, juste l'envie de profiter encore du soleil, et de cette magnifique Genève des vacances. La moitié moins d'habitants et tous les problèmes de circulation disparaissent sur le bitume comme sur le trottoir. Mais il parait que quand on se lance en politique, il faut être présent sur la toile. Et comme je me lance, il faudrait bien commencer à partager mes idées plutôt que de les garder pour Zébulon. De là à souhaiter qu'il pleuve dès la rentrée... c'est tentant mais  j'aime trop le merveilleux été que nous vivons pour souhaiter qu'il s'arrête. Allez. c'est décidé, dès la rentrée, je partagerai à nouveau quelques réflexions par blog interposé. Entretemps, je retourne vite dehors et vous souhaite à tous une bonne rentrée !

Ah, j'oubliais, j'ai mis à jour mon profil en vue des élections cantonales du 11 octobre 2009.

 

Commentaires

Le blog est aux méninges ce que le jogging est aux muscles une discipline. Cessez-vous d'exercer vos activités sportives durant l'été? Je plaisante et me réjouis de vous lire régulièrement à nouveau. N'oubliez pas de mettre à jour la rubrique à propos. Vous trouverez dans http://webzine.blog.tdg.ch quelques modes d'emploi pour bien bloguer.

Écrit par : JF Mabut | 23/08/2009

Je m'en réjouis d'avance! Être présent sur la toile sous peine d'être oublié? Mais non, mais non ... comment pourrait-on? En tous les cas, on peut être reconnaissant de ce bel été alors que ces six dernières années, on en avait oublié la saveur et les couleur.

Écrit par : Micheline Pace | 23/08/2009

Merci de vos encouragements, cela m'a inspirée !
Excellente semaine encore ensolleillée

Écrit par : Christina Meissner | 23/08/2009

Les commentaires sont fermés.