01/11/2010

Le parti socialiste se met hors jeu

Nul besoin d'un congrès extraordinaire du PS pour savoir si le PS doit rester au gouvernement. En votant lors de son congrès du 30-31 octobre à Lausanne, l'abolition de l'armée, le parti socialiste est devenu de facto un parti de l'opposition.

C'est en 1935 que les sociaux démocrates approuvent la défense nationale et choisissent de rejoindre la collegialité qui leur ouvre les portes du gouvernement jusqu'alors composé de partis bourgeois. Le premier socialiste, Eric Nobs, sera élu au Conseil fédéral en 1943 et la formule magique qui détermine la répartition des sièges au Conseil fédéral entérinera en 1959 la présence du PS au gouvernement aux côtés de l'UDC, du PRD et du PDC.

C'est donc bien lorsque les socialistes se sont ralliés à la logique de la défense nationale qu'ils ont été acceptés au Conseil fédéral. En rejetant cet élément, ils se mettent de fait dans l'opposition.

On peut discuter de la forme de l'armée, mais opter pour sa suppression pure et simple revient à supprimer une des fonctions même de l'Etat (défense nationale). Ce n'est pas digne d'un parti gouvernemental. Le PS vire à gauche toute, qu'il en assume les conséquences et ne présente pas de candidat au Conseil fédéral aux prochaines élections. Quant aux autres partis, qu'ils en tirent également les conséquences en ne réélisant pas un socialiste.

 


Commentaires

Vous auriez tout intérêt à prêcher pour votre paroisse car après les prochaines élections genevoises et fédérales vous pouvez tenir vos réunions dans une cabine téléphonique.
Merci au grand con du MCG !

Écrit par : Gepetto | 01/11/2010

tout à fait d'accord avec l'article du jour!

Écrit par : lovsmeralda | 01/11/2010

les socialistes sont les champions des interdictions en tous genres et des belles promesses jamais tenues qui d'envoleront dès le printemps venu,la médecine fait partie du social et comme au Québec nous avons 30 ans de retard qui ne seront jamais comblé faute de personnels qualifiés et humains,et ce malgré les promesses électorales ,idem pour la France ,alors ou passe l'argent des contribuables ,sans doute pour des sommets de l'irrationel!L'armée fait des hommes et de ceux capables de dire non aux féministes d'aujourd'hui sans doute sorties tout droit des cuisses de Jupiter

Écrit par : line bielmann | 01/11/2010

Enfin la suppression de cette fabrique de sous-citoyen cerviles est à nouveau envisagée ! Tant mieux, car pour moi, les seuls vrais hommes que l'armée fait, ce sont ceux qui ont le vrai courage de leur opinion et qui deviennent déserteurs, ça se sont des vrais mecs, avec suffisamment de burnes pour affronter les conséquence sociale d'un idéal pacifiste ...

Pour moi un homme qui choisi d'être un soldat et d'apprendre soigneusement l'art de tuer son prochain est un déchet de l'humanité, et sa seule place est dans une tombe, le plus tôt possible.

Écrit par : Dji | 01/11/2010

Vraiment un splendide ignorant que ce Dji qui n’a aucune connaissance des véritables luttes de libération comme celle du Viêt Nam où les amères loques ont pris une dégelée de derrière les fagots.
Le Viêt-Cong n’était pas formé de déserteurs mais par de véritables patriotes luttant pour la libéralisation de leur patrie des vipères lubriques squattant le sud du pays.

Écrit par : Gepetto | 01/11/2010

Grave erreur Gepetto : La guerre du Vietnam était gagnée par les usa dès le l'été 67, lors de la réunion de l'Etat major vietKong le Général N'jap a alors décidé de changer de tactique et de porter la guerre dans les villes, l offensive du Têt en février 98 a alors été un échec du vietkong ! Si finalemnent cette guerre eu un retournement de situation c'est en fait du à la politique, avec d'un côté le scandale de l'affaire Nixon et de l'autre une pression internationale sur les USA. Le résultat en fut une guerre qui perdura jusqu'en 77 et continua de tuer civils et militaires de chaque camps. Si par contre les USA avait pu maintenir l'étau durant l'été 68 cette guerre aurait été terminée à l'automne avec comme résultat 25% de morts en moins ! Merci la politique !

Écrit par : Steeve | 02/11/2010

Les guerres frontales n’ont pas disparues, les affrontements classiques perdurent et sont notamment bien plus présent depuis la chute du Mur de Berlin, les guerres en Ex-yougoslavie, les guerres d’Irak, la Tchéchènie, guerres du Liban, le récent conflit en Géorgie montre qu’a chaque fois brigades blindées, avions et hélicoptères s’affrontent.

Les nouvelles menacent n’ont pas remplacées les anciennes mais s’additionnent !

De ce fait une armée reste parfaitement utile et nécessaire !

Écrit par : Liv | 02/11/2010

un pays a toujours une armée, la sienne,
ou celle de l'envahisseur !

Ludwig Muller, (1100 jours de service )

Écrit par : ludwig muller | 03/11/2010

Les commentaires sont fermés.