13/10/2011

100'000 habitants de plus, coûtera aux communes 5 milliards de francs !

Inutile de chercher ce  chiffre exorbitant dans le futur plan directeur cantonal 2030. La volonté affirmée de construire  +50'000 logements pour accueillir + 100'000 habitants n'est accompagnée d'aucun montage financier. Aux communes de se débrouiller, une fois le plan adopté, pour financer les infrastructures impliquées.

Lors d'un débat très instructif organisé le 12 octobre par l'Association de Sauvegarde de Confignon, le maire de Bernex a soupiré que le développement de sa commune était « inéluctable » dès lors que le tram et l'autoroute en font un pôle de prédilection. Les constructions se feront principalement sur de la zone agricole et les infrastructures induites coûteront 0,5 milliard à Bernex, le coût de 1'000 logements revenant à 100 millions.

Pour sa part, le maire de Confignon a rappelé que les infrastructures communales qui accompagneront la future zone industrielle des Cherpines coûteront à elles seules 125 millions, et que la commune n'avait dès lors pas l'argent permettant d'assumer en plus toute la densification prévue par le nouveau plan directeur.

Résignés, les 2 élus ont rappelé que les communes  n'avaient aucun pouvoir car l'adoption du Plan directeur, revenait au seul Grand Conseil.

S'il est vrai que le pouvoir en aménagement du territoire est cantonal, j'ose prétendre que si les conseils municipaux de toutes  les communes urbaines et suburbaines touchées par la densification à outrance préconisée par le Plan directeur 2030, refusent le projet présenté, le signal devrait être suffisamment clair pour que le Grand Conseil, refuse à son tour un projet qui n'aurait pas évolué suite au NON des communes vers un projet plus raisonnable et plus respectueux des habitants.

Eh oui, j'ai la naïveté de croire en la démocratie directe. En ces temps d'élection, Chers Elus, n'oubliez pas que vous représentez les habitants de votre commune, écoutez-les et battez-vous pour défendre leurs intérêts !

 

Commentaires

100'000 habitants de plus ce sont aussi de futurs contribuables et de futurs entrepreneurs potentiels qui contribueront aux financements des communes. Ce qui coûte chère aux collectivité publiques, sont surtout les dépenses stupides et inutiles.

D.J

Écrit par : D.J | 13/10/2011

D.J, ce sont aussi de futurs habitants à charge des collectivités et donc des contribuables. Il n'y a pas que des contributeurs nets. Fermons la porte aux uns, sauf besoin établi, et ouvrons la porte aux autres. Les accords de libre circulation ne nous le permettent pas.

Écrit par : CEDH | 13/10/2011

DJ,en effet on a pu voir le boomerang sur notre commune qui est passé en trois ans de 3000 à 6000 habitants ,ensuite comme solution on demande d'équilibrer l'alimentation,faudrait voir pour équilibrer les finances en premier,mais quand on sait pas quoi inventer on utilise l'enfance ou la personne âgeé pour se donner bonne conscience,comme lors de programmes électoraux

Écrit par : lovsmeralda | 13/10/2011

Bravo à Zébulon pour son choix de cible.

Projection plus qu'utile.

Écrit par : graphycs | 13/10/2011

sinon, c'est le bazar
dans l'équation genevoise: plus de plus, plus de logements, plus d'infrastructures, mais où? à quel prix?

tandis que les libéraux s'en lavent les mains
tandis que les verts se ressourcent
tandis que les socialistes dépensent mais ne savent toujours pas compter
tandis que les would-be élus issus d'immigrations plus ou moins légales se payent sur leurs clients, tout autant plus ou moins illégaux

Écrit par : graphycs | 13/10/2011

Les commentaires sont fermés.