16/03/2012

Ras l'agglo

Le projet d'agglo a pour objectif d'une part de rééquilibrer la répartition des emplois et des logements entre la Genève et la France voisine et d'autre part préparer la région à accueillir encore davantage d'habitants et d'emplois.

Quand on a déjà près de 100'0000 emplois de plus à Genève que d'habitants pour les occuper et déjà plus d'habitants à Genève que de logements pour les accueillir, il faut d'abord résoudre ce déséquilibre-là. Vouloir en même temps  accueillir  200'000 habitants et 100'000 emplois  de plus, c'est amplifier le problème et non le résoudre. Les habitants de la région attendent du projet d'agglo des réponses à leurs conditions de vie d'aujourd'hui.

L'absence de réponse du projet d'agglo sur comment freiner cette croissance exogène pourrit nos relations de bon voisinage en dressant Genevois et Français de la région les uns contre les autres alors même que nous partageons le même territoire.

Nous sommes dans la démocratie la plus directe qu'il soit, mais le peuple ne pourra se prononcer ni sur le projet d'agglo ni sur son application au niveau cantonal, à travers le plan directeur 2030. Ce déni démocratique est à corriger au plus vite et pas juste via des forums ou des processus participatifs innovants, mais tout simplement en utilisant l'outil existant, le vote populaire.

Suite d'une longue liste de blogs sur le même sujet

 

Commentaires

Ras l'agglo. Bien d'accord avec vous.

Ras l'agglo parce que ras la croissance démographique exagérée.

Ras l'agglo parce que l'agglo c'est la France, qui ne paiera pas ses dettes, parce que l'agglo c'est le Sud qui coule et non le Nord, qui surnage.

Genève doit être au sud du Nord et non au nord du Sud.

Genève doit rejoindre la Métropole lémanique et lâcher ce concept stupide d'agglo transnationale. Le département du Léman, Préfet Antoine V ? Non merci !

Nos amis de France voisine et du Genevois français sont les bienvenus.

Écrit par : CEDH | 16/03/2012

Je rejoins l'avis que le projet d'agglomération transnationale tel que concocté par nos doubles nationaux représente une voie dangereuse, voire suicidaire pour l'avenir de Genève. Oui à une Métropole lémanique qui a pour centre naturel Lausanne et sa région.

Écrit par : Clean | 17/03/2012

Les commentaires sont fermés.