26/03/2012

A la course contre l'homme, la tortue n'a aucune chance

Après avoir parcouru des milliers de kilomètres pour retrouver la plage qui l'a vu naître, la tortue se traîne péniblement sur le rivage. A bout de forces, elle s'épuise encore et encore pour creuser  des heures durant, une cache suffisamment profonde pour y pondre ses précieux oeufs. Hélas, le trou ne sera jamais assez profond contre l'avidité de l'Homme. Il n'attend même plus que la tortue soit partie pour piller jusqu'au dernier oeuf.

Pauvre tortue marine, si tu échappes au piège du plastique qui jonche l'océan, aux marées noires, aux substances mortelles qui t'étouffent ou te rendent malade à mourir, au filet du pêcheur qui entrave ta longue route, tes petits, eux, ne verront jamais le jour.

Et un jour pas si lointain, ce sera les petits de l'Homme qui parcourreront le rivage, dans une quête desespérée de lendemain et qui comme toi aujourd'hui, n'y trouveront plus rien pour assouvir leur faim.

On leur aura tout pris, même leur destin.

Ces images de 2010, reprises récemment sur you tube sont-elles hélas toujours d'actualité ? Il y a fort à craindre que oui car rien n'indique que quoi que ce soit ait changé. Car quand ce ne sont pas les pilleurs du sud qui anihilent les populations directement, c'est notre mode de vie à tous qui met fin à la leur.

 

Tortue1.jpgTortue2.jpgtortue3.jpgtortue4.jpgtortue5.jpgtortue6.jpgtortue7.jpgtortue8.jpg

16:34 Publié dans Nature | Tags : tortue, costa rica, pillage | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.