19/09/2012

Au nom du futur, ne détruisez pas notre existant !

Tel est l’appel lancé par les habitants des Grottes face à la construction d’une tour « hors-sol » qui leur est imposée.  Les Grottes ont du caractère et ses habitants aussi.  Ils se sont battu pour préserver leur quartier, ce n’est pas après tant d’années qu’ils vont capituler.  Leur maire, a choisi la méthode participative. Il est allé à leur rencontre, tout en sachant que le dialogue serait chaud, les  mots forts, les choix difficiles, il n’a pas esquivé cette étape, la première dans une démocratie directe, telle que je la conçois et sans nul doute eux aussi. Le choix des habitants n’est pas celui du maire.  Il en prend acte et assume d’être, comme tout élu le devrait, le porte-parole de ses concitoyens, auprès des autres décideurs et échelons de politiques auquel il appartient.

Collègues et amis des parlements communaux et cantonal, il est temps vous aussi d’écouter ceux qui vivent ici et qui vous ont élu pour les représenter. Cet appel vous est adressé en priorité et de toute urgence : Ne construisez pas au détriment de l’existant. L’existant qualifie notre qualité de vie. L’existant, c’est le patrimoine bâti, le patrimoine naturel et les habitants ! Ne les sacrifiez pas au profit de vos visions à vous, ou d’autres venus d’ailleurs ; n’imposez pas un futur sans vous assurer d’abord que les habitants d’aujourd’hui s’y retrouvent et y trouvent leur place.

La citoyenne genevoise et l’élue UDC que je suis, ose le dire, au nom des Grottes, chapeau Monsieur Pagani !

09:17 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.