19/09/2012

Au nom du futur, ne détruisez pas notre existant !

Tel est l’appel lancé par les habitants des Grottes face à la construction d’une tour « hors-sol » qui leur est imposée.  Les Grottes ont du caractère et ses habitants aussi.  Ils se sont battu pour préserver leur quartier, ce n’est pas après tant d’années qu’ils vont capituler.  Leur maire, a choisi la méthode participative. Il est allé à leur rencontre, tout en sachant que le dialogue serait chaud, les  mots forts, les choix difficiles, il n’a pas esquivé cette étape, la première dans une démocratie directe, telle que je la conçois et sans nul doute eux aussi. Le choix des habitants n’est pas celui du maire.  Il en prend acte et assume d’être, comme tout élu le devrait, le porte-parole de ses concitoyens, auprès des autres décideurs et échelons de politiques auquel il appartient.

Collègues et amis des parlements communaux et cantonal, il est temps vous aussi d’écouter ceux qui vivent ici et qui vous ont élu pour les représenter. Cet appel vous est adressé en priorité et de toute urgence : Ne construisez pas au détriment de l’existant. L’existant qualifie notre qualité de vie. L’existant, c’est le patrimoine bâti, le patrimoine naturel et les habitants ! Ne les sacrifiez pas au profit de vos visions à vous, ou d’autres venus d’ailleurs ; n’imposez pas un futur sans vous assurer d’abord que les habitants d’aujourd’hui s’y retrouvent et y trouvent leur place.

La citoyenne genevoise et l’élue UDC que je suis, ose le dire, au nom des Grottes, chapeau Monsieur Pagani !

09:17 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

12/09/2012

Sécurité, action SVP !

Ca bouge à Vernier, alors bougeons nous !

Les propriétaires de villas de Vernier, victimes de cambriolages à répétition, de la dégradation de leur qualité de vie et de sécurité, n’en peuvent plus. Las de l’inaction de la commune, ils ont interpellé, cet été, par courrier, le canton (Pierre Maudet) pour qu’il leur apporte son soutien au travers d’un projet Police Population pour Vernier (voir journal Pic-Vert page 33). La réponse est positive et nous recevrons prochainement des nouvelles par le biais de la cheffe de la Police, Madame Monica Bonfanti. En attendant, nous continuons à informer les propriétaires de villas de Vernier sur le projet proposé. Le nombre des voisins intéressés à y participer augmente chaque semaine, plus d'une centaine à ce jour.

Face à l’avalanche de tristes faits mettant notre commune sous les feux de l’actualité de ce mois de septembre, notre conseiller administratif en charge de la sécurité reconnait, enfin, qu’il faut plus d’ilotiers pour notre commune et en appelle au canton pour y pourvoir. Si le canton doit nous aider, il appartient à la commune et à leurs élus de faire leur partJ'ai donc déposé une motion dans ce sens au Conseil municipal.

03/09/2012

Des éléphants au fil du temps

éléphants Knie autrefoiséléphants Knie autrefoiséléphants Knie aujourd'hui

 

 

 

 

 

 

 

 

éléphants Knie autrefois

Merci à la Julie de nous avoir gratifié toute une semaine de magnifiques images d’éléphants. Pour ceux du cirque Knie, les promenades et les baignades appartiennent désormais au passé. Au nom de la sécurité, les éléphants n’iront plus se promener en ville, ils resteront confinés à l’enceinte du cirque sur la plaine de Plainpalais. Pierre Maudet n’y est pour rien, la décision date d’avant son entrée en fonction comme Conseiller d’Etat.

Après avoir reçu pour mission de s’occuper des éléphants en 2010, répondu en 2011 qu’ils s’en occuperaient en 2012, les Conseillers d’Etat ont sans doute oublié leur promesse de réinstaurer le défilé, petit déjeuner et salut des autorités par les éléphants du cirque Knie.  A ma lettre de relance du mois de juillet, réponse m’a enfin été donnée fin août. Il n’y aura plus ni défilé, ni déjeuner, ni salut des autorités par les éléphants du cirque Knie.  Les enfants ne sont pas perdants car dès 2013, ils pourront retrouver les éléphants au cirque en toute sécurité et toute une matinée au moins. J’en suis ravie et je ne doute pas qu’ils en profiteront abondamment. Mais j’ai un pincement de cœur pour le Conseil d’Etat,  dont c’était l’unique sortie in corpore  à la rencontre des éléphants, des enfants et des parents bref de toute la population. Le voilà lui aussi confiné à la tour Baudet... Ce n'est pas plus mal sans doute car si pour une histoire d'éléphants il faut 3 ans pour concrétiser...

 

Historique de la résolution

11:25 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)