21/11/2012

Aménagement du canton, après 1 an de présidence

Il y a un an, j'ai rejoint la commission d'aménagement du canton (CAC) et été élue à la présidence de la CAC pour un an. Ma première présidence en tant que députée...

Cette année de présidence s’achève pour moi aujourd'hui et je souhaitais faire un bref point de situation sur cette dernière.

Objets traités de novembre 2011 à novembre 2012

Durant ma présidence, sur un total de 59 objets :

  • 37 ont été traités
  • 18 ont été gelés par les auteurs même des textes (députés ou Etat)
  • 4 n’ont pas été traités, le temps a manqué...

J'ai tenté de traiter de manière équilibrée l’ensemble des textes sans tenir compte de leur origine, en accordant la priorité aux objets en fonction de leur lien avec l’actualité (p.ex Extension gare Cornavin), ou de leur forte influence sur le logement (p.ex. Grands Esserts) ou sur l’aménagement en général (p. ex. la densification ou rationalisation des zones industrielles ou des zones  villas).

La commission a siégé chaque semaine hormis durant les périodes de vacances. Elle n’a pas chômé, ce d’autant que pendant plusieurs mois, la durée a été portée de 2 à 3 heures par semaine.

L’organisation d’une séance consacrée à notre système d’information géoréférencé du territoire (SITG) me semblait pertinente du fait de la qualité de cette prestation et de son utilité en matière d’aménagement. Au final, ce n’est pas moins de 3 commissions du Grand Conseil qui ont participé à cette séance de présentation conjointe.

Il me reste un regret. Trop souvent, nous avons consacré de nombreuses heures à des auditions, pour finalement rejeter purement et simplement les textes qui les avaient suscitées. Non parce que le sujet était dénué d’intérêt ou le problème soulevé non avéré, mais sans doute davantage du fait de considérations purement politiques. A mon sens, sans doute peu politique… la commission d’aménagement ne doit pas simplement être une chambre d’auditions ou d’enregistrement de préavis. Elle doit aussi être un lieu de réflexion et de recherche de solutions aux problèmes complexes soulevés par l’aménagement d’un canton exigu et tellement sollicité comme le nôtre. Nous avons la chance d’avoir à nos côtés des personnes compétentes du département, à nous d’en profiter à bon escient. Mais il n’est jamais trop tard pour bien faire…

Je remercie toutes celles et ceux qui m’ont apporté leur soutien durant mon année de présidence, et notamment Mme Roberta Piccoli, le personnel du département qui accompagne les travaux de la CAC sans oublier M. Moglia dont les connaissances des dossiers étaient fort appréciées.

Je me réjouis de continuer à siéger en tant que simple commissaire, il y aura, dans les mois qui viennent fort à faire, la densification n'étant pas prête de cesser... notamment par le biais du nouveau plan directeur cantonal 2030 qui occupera bien des séances de 2013.

Christina Meissner, Bientôt ex-Présidente de la commission d’aménagement du canton

10:05 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.