22/01/2013

Genève terre d’accueil, …

Pierre Maudet  l’affirme, Genève est prêt à accueillir un centre spécial pour demandeurs d’asile récalcitrants, à condition que notre canton se voit attribuer moins de requérants d’asile et une contrepartie financière.

L’UDC réclame depuis longtemps que de tels centres soient prévus  et Genève qui a un aéroport,  ne se porterait pas plus mal avec moins de candidats au départ dans les rues. Donc Bravo à Pierre Maudet de poursuivre de manière cohérente son action pour plus de sécurité.

Cependant, je ne peux m’empêcher de faire le compte de l’investissement consenti par Genève en matière de prisons en tous genres.

  • 35 millions pour Cento Rapido en 2011
  • 109 millions pour Curabilis pour 2013
  • 315 millions Brenaz II pour 2017

La dépense s’élève  à un peu moins d’un demi milliard de francs pour passer de 561 à 1019 places de détention.

Pour rappel, nos prisons hébergent (nourrissent et blanchissent) 90% d’étrangers. Pendant ce temps, Genève peine à loger ses propres habitants et à boucler son budget, déficitaire et pas encore voté.

Évidemment, si les détenus (pas les requérants) purgeaient leur peine dans leur propre pays, cela coûterait moins cher à la collectivité et aux contribuables genevois et je suis certaine que l’effet serait autrement dissuasif…

Pour faire avaler la pilule aux députés, il faudra que les coûts de construction et de détention soient sérieusement réduits à la baisse et que la Confédération mette résolument la main au porte-monnaie.

Comme la population genevoise devient particulièrement hostile aux déclassements de terrains quelles que soient leur destination, j’ajouterais que dans notre petit territoire, un seul lieu se prêterait pour implanter ce centre de détention pour requérants récalcitrants: juste à côté de la piste d'envol de l'aéroport, histoire que l’objectif soit bien en vue des candidats au départ.

15:06 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Pour faire baisser le coût de construction la solution existe : Construire un centre sous tentes comme à Maricopa (USA) Le sherif Joe Arpaio a un succès terrible avec son système puisqu'il est réélu, chaque année, par plus de 80% des voix !

Écrit par : octave vairgebel | 22/01/2013

Les commentaires sont fermés.