01/04/2013

Vidanges de Verbois, poissons & Cie

Ecrit le 1er avril 2013

Quoi de plus naturel que de penser aux poissons, le 1er avril. Hélas, il ne s’agit pas là d’un poisson d’avril, mais d’une motion dont l’enjeu est des plus sérieux. Au-delà de poser une question centrale à savoir, si le moratoire sur les vidanges de Verbois n’était qu’un leurre, la motion que je dépose s’interroge sur les résultats des études entreprises depuis une décennie sur la gestion du fleuve, ses conséquences sur nos relations franco-genevoises et sur les potentialités réelles d’urbanisation de la pointe de la Jonction.

Les dégâts occasionnés par les vidages de notre plus grand barrage, Verbois, tant sur les oiseaux et mammifères liés au milieu aquatique que sur les poissons méritait bien qu'on pense à eux, tout particulièrement le 1er avril.

VidangeVerbois TdG P Frautschi.jpgVidange de Verbois : le moratoire n'était il qu'un leurre ? Motion vidanges.pdf

Cette motion a été rédigée suite au commuiqué de presse du Conseil d'Etat du 27 février qui avait donné lieu à une première réaction de ma part par blog interposé

21:53 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Chère,
Toute la presse de Suisse s'est émue de la mort de plus de 12'000 poissons survenue suite à des pannes et une erreur de gestion du barrage sur la rivière "Spöl" dans les Grisons. En effet, alertés par l'absence de débit résiduel en aval du barrage, les gestionnaires ont ouvert une vanne de fond ce qui a déversé des tonnes de boue et de matières fines dans la rivière (ces boues se sont accumulées au cours des ans juste à l'amont du barrage), tuant ainsi par asphyxie tous les poissons sur 6 km en aval. Mais les Genevois doivent savoir que ce genre de "catastrophe" se produit à intervalles réguliers sur le Rhône genevois lors des vidanges du barrage de Verbois sans que cela n'émeuve autant. Il ne reste plus que les pêcheurs et les personnes qui se soucient de la protection de l'environnement ... comme toi Cristina, pour dénoncer ce massacre. Alors ... merci pour cette motion qui va, je l'espère, faire prendre conscience à nos décideurs politiques qu'il faut prendre les mesures nécessaires pour faire cesser définitivement cette hécatombe programmée sur le Rhône genevois ... mais aussi en aval sur le parcours français du fleuve !!
Maxime Prevedello - président de l'AGSP

Écrit par : Maxime Prevedello | 03/04/2013

Les commentaires sont fermés.