02/04/2013

L'urbanisation de la Jonction est liée à la question des vidanges de Verbois

Les Genevois adorent réinventer leur ville mais dans leur rêve seulement. Car sur le terrain, entre le manque d’espace ou de vision et les contraintes budgétaires, le réveil est en général brutal. S’ajoutent aussi les limites que nous impose la nature. Ainsi, avant de penser à urbaniser la pointe émergée de la Jonction, il conviendrait d’abord d’assurer sa sécurité contre les inondations. Or, côté aquatique, malgré la pléthore d’études menées, l’Etat semble aussi tétanisé que sur la terre ferme.

Au-delà de poser une question centrale à savoir, si le moratoire sur les vidanges de Verbois n’était qu’un leurre, la motion que j’ai déposé le 1er avril au Grand Conseil s’interroge sur les résultats des études entreprises depuis une décennie sur la gestion du fleuve, ses conséquences sur nos relations franco-genevoises et sur les potentialités réelles d’urbanisation de la pointe de la Jonction. Reste au Conseil d’Etat de pondre une réponse, l’œuf du cygne risque bien d’avoir éclos d’ici là….

Lien sur mon blog sur le même sujet du 1er avril

09:21 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.