30/04/2013

Pollution de l’air : Mme Kunzler devrait surtout arrêter de nous le pomper

En effet, la Conseillère d’Etat et son service de la Mobilité (DGM) ont tout fait pour que la situation ne s’améliore pas  en favorisant les bouchons partout où il existait encore une chance de circuler: les routes ont été rétrécies à coups de pistes cyclables et autres entraves, les ondes vertes ont été remplacées par des ondes rouges et les lignes de tram par des lignes de bus polluants puisque circulant au carburant et hors des lignes réservées. Et je ne reviendrai pas sur le non sens des mesures prises du Pont Wilsdorf à la Jonction en passant par la rue de l'Ecole de Médecine...

Elle n’entend pas passer du laisser-faire à la sanction et n’a pas d’argent pour implémenter de nouvelles mesures ? Tant mieux. Elle n’en a pas besoin, les solutions se trouvent d’abord au sein du Conseil d’Etat et de l’administration.

Je retiens comme seule mesure concrète de remettre les ondes vertes et en tire la conclusion qu’à la DGM seuls les contrôleurs des feux sont précieux.

Pour le reste de la DGM, je propose de remplacer l’erreur par le hasard et de diminuer drastiquement le nombre d’ingénieurs de la circulation de la DGM qui nous bloquent de partout. Franchement, sans eux, ça ne peut pas être pire.

19:57 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (4)

28/04/2013

La DGM ira-t-elle jusqu’à empêcher la mobilité des castors ? Oui

castorecraseTdG16avril.jpgPaf, à peine la réponse de la Conseillère d'Etat envoyée au Grand Conseil (et pas encore reçue...) voilà qu'un castor se fait écraser par une voiture, justement ! Elle n'a sans doute pas prévu le triste hasard de l'accident dont a été victime le castor de Meinier et je parie qu'elle ne pensera pas à proposer la pose de simples panneaux (non routiers) tels que ceux que l'on pose pour les hérissons, voire de faire appel à un sculpteur pour faire des castors géants  là où il y a danger. Non, la réponse sera comme hélas tant d'autres, à côté de la question... La nature n'est décidément pas aidée par sa ministre de tutelle...

La réponse reçue le 26 avril 2013 démontre d'un total mépris de l'animal car la l'Etat ne répond que par rapport à l'automobiliste, qu'il ne se gêne par ailleurs pas de gêner ! Quand on a, comme la DGM, perdu la vue d'ensemble de la circulation à Genève, qu'on est dépassé et incapable de régler les vrais problèmes, on se focalise sur un panneau, qui ne posait pas de problème! L'effet tunnel en somme.

29 avril, grâce aux habitants des panneaux maison posés du côté de Meiner

Ma question posée en date du 15 février 2013
En mai 2012, des panneaux routiers avertissant les automobilistes de la traversée de la route par des castors avaient été posés aux abords du barrage de Verbois. Certes, ces panneaux n’étaient pas conformes à la signalisation traditionnelle relative au passage …Lire la suite


19/04/2013

La novlangue du PS en matière de videosurveillance

Pendant 4 ans le socialiste Thierry Apotheloz  s’est opposé avec force à la vidéo surveillance, il a fustigé  et bloqué toute  initiative communale en la matière et soudain, les élections s’approchant, il change totalement de position. La raison évoquée « pour répondre aux habitants » c’est de longue date qu’il aurait dû la considérer et non pas juste maintenant qu’il est candidat au Conseil d’Etat …pour  s’attirer la faveur des électeurs.  Attention au leurre ! Les paroles du  candidat Apotheloz n’ont rien à voir avec les actes du magistrat communal en charge de la sécurité qu’il est à Vernier.

A Vernier, la situation en matière de sécurité s’est fortement dégradée et  les habitants paient le prix fort. La dernière agression en date témoigne de la violence des malfrats et de l’incapacité des moyens choisis par nos autorités pour protéger leurs concitoyens.  L’UDC ne cesse de réclamer plus de sécurité, plus d’agents municipaux, et une action concrète en matière de vidéosurveillance. Les textes déposés mardi au dernier Conseil municipal par l’UDC  parlent d’eux-mêmes. La politique du PS Thierry Apotheloz n’a pas fonctionné, GE Veille n’a rien apporté, il est temps de tirer le bilan et urgent de passer de la parole aux actes.

010.13 I 343 RKA Videosurveillance avr 2013.pdf

010.13 I 342 Agression Mouille Galand.pdf

010.13 M 237 Présence d'APM et videoprotection.pdf

15:09 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3)

11/04/2013

Vidange de Verbois, soudain l'Etat communique

Il aura fallu que je dépose une motion pour que l'Etat communique sur le bilan de la vidange du barrage de Verbois. En effet la motion a été déposée de 1er avril et comme par hasard, le 9 avril, un communiqué de presse est envoyé aux médias et le bilan se trouve sur le site www.rhone-geneve.ch.

Le bilan n'est pas pour autant bon ni suffisant. En effet, il reste à l'Etat et ses partenaires à communiquer sur les décisions prises en matière de future gestion des vidanges et de travaux à la Jonction mais pour cela, il faudra attendre fin 2013, soit après les élections... on voudrait noyer le poisson qu'on ne s'y prendrait pas autrement

Lien sur ma motion M2140

Voir aussi blogs précédents sur le même sujet

02/04/2013

L'urbanisation de la Jonction est liée à la question des vidanges de Verbois

Les Genevois adorent réinventer leur ville mais dans leur rêve seulement. Car sur le terrain, entre le manque d’espace ou de vision et les contraintes budgétaires, le réveil est en général brutal. S’ajoutent aussi les limites que nous impose la nature. Ainsi, avant de penser à urbaniser la pointe émergée de la Jonction, il conviendrait d’abord d’assurer sa sécurité contre les inondations. Or, côté aquatique, malgré la pléthore d’études menées, l’Etat semble aussi tétanisé que sur la terre ferme.

Au-delà de poser une question centrale à savoir, si le moratoire sur les vidanges de Verbois n’était qu’un leurre, la motion que j’ai déposé le 1er avril au Grand Conseil s’interroge sur les résultats des études entreprises depuis une décennie sur la gestion du fleuve, ses conséquences sur nos relations franco-genevoises et sur les potentialités réelles d’urbanisation de la pointe de la Jonction. Reste au Conseil d’Etat de pondre une réponse, l’œuf du cygne risque bien d’avoir éclos d’ici là….

Lien sur mon blog sur le même sujet du 1er avril

09:21 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)