27/05/2013

Démocratie directe, clé du bonheur

Tout le monde le reconnait, la solution se trouve dans davantage de démocratie participative

Lorsqu’interrogée sur le lien qui unit les Suisses, qui ne partagent ni une langue, ni une religion communes, qui vivent dans des cantons aux histoires et coutumes très différentes,  ma réponse a toujours été, notre lien, c’est la démocratie directe. Nous la pratiquons tous et nous y sommes tous très attachés. Une étude scientifique  démontre aujourd’hui le lien  entre le niveau de démocratie d’un pays et la joie de vivre de ses habitants (cf Tribune du 27 mai et  Le bohneur, l’approche économique, de Bruno Frey et Claudia Frey Marti). Enfin !

Les Français face à tant de défilés contre le mariage gay mais pas seulement feraient bien de s’en inspirer...

A Genève, nous avons choisi malheureusement, dimiter nos voisins français et de centraliser les pouvoirs en matière d’aménagement, et le résultat c’est que ça ne va pas. Notre gouvernement devrait lui aussi l'admettre et redonner davantage de compétences au niveau local. C’est exactement dans ce sens que j’ai déposé devant le Grand Conseil, le 28 janvier 2013, un projet de loi 11112  pour une meilleure répartition des compétences en matière d’aménagement territorial. Il réclame une démocratie participative dans l’élaboration des plans localisés de quartier. La Cour des comptes est arrivée à la même conclusion par le biais d’un rapport déposé le 8 février 2013, les communes commencent elles aussi à le reconnaître. Ainsi Vernier a soutenu mon Projet de loi allant dans ce sens (cf Tribune du 27 mai), d’autres communes le feront aussi car c’est du bon sens que de donner du sens au mot démocratie au niveau le plus proche du peuple, là où il habite !

09:22 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

@Christina Meissner,très bon article et démocratiquement parlant il y a aussi en Suisse un parti qui ferait bien de se souvenir de la signification exacte de ce mot tant recherché mais si bien galvaudé et tronqué voire même utilisé à bons escient pour faire croire au pire,alors que c'est à but de s'enrichir principalement sur le dos du peuple tout comme certaines multinationales qui arrosent de nombreux produits bon marché symbole de qualité douteuse .Je compare ce parti qui se prétend social à ces géants de l'alimentaire qui ,pour satisfaire à ces actionnaires réduisent à néant tout espoir de sortir de la spirale infernale du petit crédit.On en connait les raison surtout les petits commerçants qui eux étaient de vrais citoyens ayant à coeur de sortir les humbles de leurs misères,toujours présent,rendre service et c'était toute la commune qui participait,mais il n'y avait pas encore le natel ou Internet.
Les gens osaient montrer leur vrai visage sans avoir peur d'être critiqués sur leur apparence ,travailler et se salir ne faisait peur à personne ,bien au contraire
Les pays de l'ex Russie doivent bien rire de voir l'étendue du communisme de plus en plus flagrant dans notre pays et quand on a connu des réfugiés Hongrois on se tâte le crâne afin de savoir si c'est un rêve ou un cauchemard,beaucoup penchent pour le second
toute belle soirée pour Vous Madame

Écrit par : lovsmeralda | 27/05/2013

Les commentaires sont fermés.