28/01/2014

Osons voter oui et reprendre notre destin en mains dans tous les domaines

Les Verts lancent une initiative pour reprendre le contrôle de ce qui se trouve dans notre assiette et protéger les consommateurs de notre pays. Une démarche somme toute identique à celle de l’UDC qui ne demande rien d’autre que de reprendre le contrôle de l’immigration pour protéger les citoyens de notre pays. Les flux massifs et incontrôlés, qu’il s’agisse de marchandises ou de personnes, préoccupent de plus en plus notre petit pays, coincé au milieu de la grande Europe. Il est piquant cependant de constater que pour les Verts, choisir les produits qui pourront être importés en Suisse n’implique pas de problème de renégociation d’accords de libre-échange. Idem pour ceux qui croient que l’on pourra restreindre la circulation dans le tunnel du Gothard à deux voies, après en avoir construit deux de plus grâce à un second tube, et qu’il suffira de renégocier l’accord sur les transports terrestres avec l’Europe. Quelle naïveté ! La libre circulation des marchandises est ultra prioritaire pour les pays, il passe bien avant celui des personnes. Et quelle mauvaise foi de la part de ceux qui affirment parallèlement que le ciel (et l’Europe) nous tombera sur la tête si l’on ose suivre l’UDC et remettre en question la libre circulation des personnes. C’est bien la preuve qu’en politique on est capable de dire n’importe quoi, il suffit de le dire avec aplomb, de bien séparer les sujets et surtout d'oublier ce qu'on a dit précédemment.

L'article du Temps du 27 janvier 2014 est à ce propos édifiant

"Durant dix ans, Berne a sous-estimé la croissance de la population suisse. A la base de ce calcul: un biais politique conduisant à minimiser l’impact de la libre circulation...Que s’est-il passé? Notre enquête le démontre: politiquement, l’administration fédérale ne pouvait admettre que l’immigration augmenterait suite aux accords de libre circulation. Et c’est pour cela qu’elle a à ce point méjugé l’avenir."

Il est temps d’admettre que sur cette planète tout est lié, que l’augmentation exagérée de la population est la cause essentielle des besoins accrus et des abus en tous genres. Osons  reprendre notre destin en mains dans tous les domaines.

18:15 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (5)

Commentaires

Bravo !
A force de vouloir négocier et trouver un consensus avec des gens qui n'en veulent qu'à notre fric et à notre économie, et ne sont prêts à négocier que ce qu'ils veulent sans aucune autre concession que de nous dire "brave petit", nous nous sommes fait enfiler en bonne et due forme.
Un exemple, le secret bancaire envolé alors que les trusts et autres paradis fiscaux fleurissent toujours dans l'UE et aux USA.
Un autre exemple : l'obligation de délation par les banques.
Un autre exemple : lors de successions, les portefeuilles d'actions américaines seront taxées ... tenez-vous bien ... 35% ! par les USA. Oui oui ! Et comme les banques ont l'obligation de déclarer tout propriétaire de titres boursiers US à l'administration fiscale US, les heureux héritiers du défunt auront une belle surprise.
Et la France qui veut taxer les successions suisses de résidents en France.

Ben voyons, laissons-nous plumer et acceptons tout ce qu'on nous demande. Ce sont nos amis n'est-ce pas !

Écrit par : Lambert | 28/01/2014

Entièrement d'accord avec vous, tout est lié. La dégradation de la qualité de la nourriture est directement liée aux principes européens de libre-circulation, un essai le démontre et en amène (parmi d'autres) les preuves hors toute discussion.

Cet essai, intitulé LA CROISSANCE ECONOMIQUE DE LA SUISSE, UN DRAME POLITIQUE CACHE (c) 2014 se trouve ici :

http://www.adimante.ch/

merci

Écrit par : adimante | 28/01/2014

"Il est temps d’admettre que sur cette planète tout est lié, que l’augmentation exagérée de la population est la cause essentielle des besoins accrus et des abus en tous genres."

J'applaudis à ce genre de déclarations même ou surtout (au choix) quand je suis politiquement tout à l'opposé de votre parti. Puisse la "gauche" faire preuve d'autant de sagesse. Le "croissez et multipliez, emplissez la Terre" est une malédiction.

Écrit par : Johann | 28/01/2014

Johann@ J'ai un peu (beaucoup...) l'impression que la gauche est productiviste par essence même. Regardez le développement de l'URSS, le stakhanovisme...
Dans sa dérive actuelle, la gauche tendance bobo est très individualiste et très dure dans la défense de sa clientèle (au sens romain). Mais cette contradiction vaut aussi pour la "droite" PLR en ce sens qu'ils devront bien admettre un jour ou l'autre que l'emballement de la croissance nuit à tout le monde. Le temps où le notable radical saccageait sa région et s'achetait un joli mas dans une région isolée de la Provence est révolu...

Écrit par : Géo | 28/01/2014

Ce n'est hélas pas que dans le domaine de la nourriture, qui est censée être garante de notre santé, mais également nos médicaments et la dramatique absence de choix de ceux-ci ne comportant pas d'additifs, même dans ceux dits "naturels" dont certains contiennent une substance active naturelle et 13 additifs, dont la plupart sont toxiques !

Sans parler de ceux qui ont tout simplement été retirés du marché, parce que l'UE, dont nous ne faisons pas partie, a décidé qu'ils ne servaient à rien, comme les biothérapiques, dilutions homeo de bactéries, champignons et virus, dont les laboratoires hoemo n'ont plus accès à aucune souche depuis quelques années, ce qui met en danger la vie de milliers de personnes allergiques ou en déficience immunitaire grave, car ils n'ont plus aucun moyen de lutter contre une infection !

Cela c'est très très grave. Cela signifie des mois d''infections contre lesquelles on ne peut rien faire qui aurait pu durer moins de 10 jours, affaiblissant encore plus des organismes déjà saturés. De plus ces remèdes ne coûtent rien ! Et n'importe qui peut se payer 2 doses à Fr. 12.00, mais ne peut pas les obtenir. Refuser de rembourser une substance est une chose, mais empêcher des grands malades de l'obtenir en mettant leur vie en danger en est une autre.

Parce que l'UE a décidé, des gens en meurent.

Si l'on y ajoute le fait que nos médecins ne sont absolument pas formés à la toxicologie, ni aux choses les plus basiques d'allergies, des personnes se voient souffrir pendant 15 ans et altérer leur santé de manière irréversible, alors que les allergies représentent selon l'OMS 45 % des maladies chroniques.

Générées par quoi ? Par justement ce qu'on ne cherche pas, les métaux lourds, les pesticides, les fongicides, les engrais chimiques présents dans l'alimentation.

On en revient à la case départ, avec un déni insupportable et une véritable volonté économique à court terme de se voiler la face.

Même dans les produits de nettoyage bio il y a des allergènes. Mais nous continuons envers et contre notre votation, à être soumis aux décisions de l'UE à tous les niveaux de la vie, de la santé, des droits les plus élémentaires.

Sans être une "verte" ni quoi que ce soit d'autre d'ailleurs, c'est une simple question de bon sens humain et économique à long terme.

Écrit par : Jmemêledetout | 28/01/2014

Les commentaires sont fermés.