30/04/2014

Office cantonal de l'emploi, le capitaine quitte le navire

Il y a deux mois, le Conseil d'Etat répondait à ma question sur quel bilan il tirait sur l'amélioration du système de placement des chômeurs par  l'Office cantonal de l'emploi 

Il est intéressant de relire cette réponse à l'aune du départ  du directeur cantonal de cet office pour se rendre compte qu'on en apprend davantage en lisant la presse qu'en questionnant le Conseil d'Etat en tant que députée.

15:39 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2)

Ma voiture 100% électrique contribue elle aussi à diminuer le bruit routier, merci de ne pas l’oublier.

Pour lutter contre le bruit lié au trafic, les autorités posent du revêtement phono-absorbant, proposent des mesures physiques d’isolation acoustique aux riverains et suggèrent aux automobilistes de changer de pneus.  Et pourquoi pas de changer de véhicule ?, Parmi les mesures présentées, quid  des véhicules 100% électriques. Si l’Etat prenait des mesures incitatives pour les favoriser, il ferait d’une pierre deux coups : le bruit du trafic diminuerait drastiquement de même que la pollution atmosphérique. Dans notre pays qui utilise l’énergie issue de sources majoritairement non nucléaires,la voiture 100% électrique est certainement une des solutions les plus efficaces.

Peugeot ion

Peugeot Ion

15:07 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Chasse aux doublons entre communes et canton

Tiens, ça me rappelle mon projet de loi PL11112 sur une meilleure répartition des compétences entre communes et canton, actuellement traité en commission. Au-delà du fait que les communes, et c’est regrettable, ne veulent pas jouer un rôle plus important en matière d’aménagement, et que de fait il y aura de beaux clashs en perspective quand il s’agira d’appliquer le plan directeur cantonal au niveau communal, la déclaration faite de traiter la fiscalité après celle de la répartition des compétences est une erreur. Sans moyens financiers supplémentaires, les communes ne s’engageront pas davantage qu’aujourd’hui. Les deux aspects sont intimement liés. L’Etat devra lâcher du lest pas seulement au niveau de ses compétences mais aussi au niveau de sa manne financière. Le problème, c’est qu’il n’a plus d’argent dans ses caisses, alors pour en donner à d’autres, …

En matière de tâches, on mentionne évidemment et à raison les espaces publics, le sport, la culture mais pas un mot sur la planification directrice. Comme je l’ai dit et écrit maintes fois, c’est pourtant là qu’il y a matière à agir. Un seul exemple, des habitants initient un plan de quartier avec l’aval de l’Etat. Plutôt que d’attendre le résultat, l’Etat fait le même boulot de son côté mais sans aucun contact avec le terrain. Gaspillage de deniers publics et message terrible pour les habitants qui se demandent si au final, ils ne travaillent et ne dépensent par leurs propres temps et argent pour rien. S’attaquer à la répartition des compétences entre l’Etat et les communes, c'est ce que la Constituante n’a pas fait  et qu’il  faut faire d’urgence mais en n’oubliant surtout pas de parler argent et les habitants ! Il implique de trouver les moyens de relier la population à la vie politique, aux enjeux du territoire. Il s'agit donc pour les autorités cantonales et communales de mettre en place un processus participatif pour accompagner leur démarche.

Pile poil dans l'actualité

Pff, pas eu beaucoup de temps pour exprimer mon avis sur les réseaux sociaux. Il faut dire que j’étais occupée par du travail concret. Au niveau cantonal, par une motion pour soutenir les alternatives à l’expérimentation animale à l’Uni de Genève, par une motion pour encourager la réalisation de jardins sur les toits, et une autre pour donner un toit aux martinets également en pensant à aménager des cavités pour eux lors de rénovations de toitures, enfin une motion pour soutenir le vote des jeunes au niveau cantonal comme communal. A ce niveau, ma motion communale a obtenu le soutien de tous les partis, au Grand Conseil de faire de même.  Au niveau communal non plus, je n’ai pas chômé. Une motion  pour que Vernier devienne la troisième commune (mais la première véritablement urbaine) à s’engager dans le programme Nature en Ville de l’Etat et une motion pour que des containers pour les ordures ménagères soient systématiquement utilisés pour éviter l’éparpillement de déchets sur la chaussée. Tout cela sans parler du travail de proximité avec les associations d’habitants pour davantage participer à l’aménagement du cadre de vie.

En parcourant la presse du jour, force est de constater que je suis pile poil dans l’actualité. Voir blogs suivants  et celui que je ferai demain sur la hérissonne recueillie à la rue Sismondi ...

Chasse aux doublons entre communes et canton

Ma voiture 100% électrique contribue elle aussi à diminuer le bruit routier, merci de ne pas l’oublier.

Office cantonal de l'emploi, le capitaine quitte le navire

 

15/04/2014

Genève un monde en soie

Et voilà, 4 ans  après, la sentence est sans appel, "Genève un monde en soi", connait pas.

Le 21 mars 2010, à la sortie du nouveau slogan à 200'000 francs qui attirerait comme point d'autre le touriste à  Genève, Zebulon se demandait déjà si cette formule était bien la bonne. Il s'était mis au travail, gratuitement, et  lancé dans un "remue-piquant" (ou pic storming, sa manière à lui de réfléchir) il concluait de façon  simple et évidente qu'il fallait dynamiser l'image de Genève en revenant aux fondamentaux de la publicité :

1. Offrir du rêve et de l'émotion

2. Une  jolie fille, ça fait toujours vendre

3. De l'humour

Et voici ce qu'il proposait  et qui aurait sans nul doute eu plus de succès et coûté moins cher

Lien sur le blog du 21 mars 2010