09/09/2014

Rade OUI

Lors de la venue d’Ikea à Vernier, les débats furent également animés à cause de l’augmentation prévue (5200 véhicule/jour) du trafic sur la route de Vernier à l’époque déjà surchargée. Vernier s’est battu pour obtenir deux voies supplémentaires. Résultat de l’aveu même de l’administration cantonale des transports auditionnée en commission en février 2014 : La génération de trafic individuel motorisé est inférieure aux estimations de 2005. Le trafic induit par IKEA représentant 10 % du trafic global, grâce aux deux voies construites, c’est même le seul endroit où le trafic est fluide sur la route de Vernier ! Comme quoi la prévision des transports n’est pas une science exacte et que les affirmations de tous bords doivent être prises avec la plus extrême réserve. Dans le même temps, le CEVA entrera en fonction et on prévoit une augmentation du trafic de 43% d’ici 2030. Il ne faut donc pas opposer transports publics et transport individuels mais développer les deux en parallèle pour pouvoir y répondre. La traversée de la rade est donc indispensable !

Voir aussi les arguments développés par une autre lettre de lecteur (Claude Zuber)

Voir courrier des lecteurs dans la Tribune du jour

Autres prises de position sur le même sujet

11:41 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Vous nous dites que le tronçon IKEA – qui a été élargi à la hache – est "le seul endroit ou le trafic est fluide sur la route de Vernier". Ce qui signifie que, en amont comme en aval, le trafic est engorgé. Entre autres par le 10% du trafic global induit par IKEA. C'est bien vrai, je l'observe chaque jour. La situation générale est pire qu'avant!

Le tunnel sous la rade coûtera infiniment plus cher à la construction comme à l'exploitation et aboutira au même résultat: déplacer les problèmes de quelques centaines de mètres et déshumaniser à la hache des hectares de verdure de plus!

Écrit par : Jean-Bernard Billeter | 09/09/2014

Les commentaires sont fermés.