02/10/2014

Concentrons-nous sur la troisième voie autoroutière

Après le choix du peuple du 28 septembre de refuser la traversée de la rade, voilé que certains ne pensent qu'à remettre l'ouvrage sur le métiers et dépenser les deniers du peuple pour étudier et réaliser un ouvrage au moins deux fois plus cher, dans deux fois plus longtemps et pour un tracé dix fois plus flou et questionnable.

La Confédération ayant évincé une liaison entre le Vengeron et la Pointe à la Bise sur la commune de Collonge-Bellerive au profit de la construction d’une troisième voie sur l’autoroute de contournement actuel entre le Vengeron et l’échangeur de Perly, inutile de persister et arrêtons de nous agiter sur un projet de traversée lacustre. Concentrons-nous sur cette troisième voie, la seule que la Confédération soutienne et pour laquelle il faudra aussi que le canton contribue financièrement.

Mais comment se fera-t-elle au niveau des tunnels de Vernier, principal goulet d’étranglement sur le contournement de Genève ? La question est loin d’être réglée et les enjeux sont de taille pour notre commune. L’UDC Vernier suivra le dossier avec attention, tout comme nous l’avons déjà fait en déposant une motion questionnant la semi-jonction autoroutière projetée sur Vernier, elle aussi !

Commentaires

Je persiste: Les services de la Confédération ont pour tâche de répartir avec intelligence et équité l'argent que l'ensemble des Suisses leur confie. C'est sur cette base raisonnable qu'ils ont rechigné à inscrire le projet de détour par la campagne genevoise de la liaison entre les deux antennes autoroutières qui se tendent les bras, celle du Vengeron sur la rive droite, celle de Thônex-Vallard sur rive gauche: le détour pénalise tous les voyageurs qui veulent circuler entre le plateau suisse et le tunnel du Mont-Blanc, sans être utile à Genève, puisque ce détour passe par des zones ni densément habitées, ni densément productrices.

Mon projet, qui relie aux mêmes endroits le réseau autoroutier de la rive gauche et celui de la rive droite, à savoir Vengeron et Thônex-Vallard, mais sans détour, donc bien meilleur marché, sera de ce fait sans peine inclus dans le programme des routes nationales, parce qu'il n'est pas que d'intérêt local, parce qu'il est économiquement favorable. Je le rappelle ici: un tronçon autoroutier inclus dans le réseau des routes nationales est entièrement pris en charge par la Confédération.

Vos lecteurs intéressés trouveront les éléments techniques de ce projet à l'adresse suivante:

https://sites.google.com/site/geneverailroute/etude

Écrit par : weibel | 02/10/2014

Les commentaires sont fermés.