08/02/2015

L'erreur, c'est de se poser en censeur M. Ruetschi

Choquée par l'éditorial du rédacteur en chef de la Tribune de Genève du 7 février, je le suis à plus d'un titre. Parce que j'ai voté oui et que je l'ai fait en connaissance de cause; parce que jusqu'à preuve du contraire, je ne vois pas au nom de quoi vouloir maîtriser l'immigration dans son propre pays est une erreur; parce que je suis UDC et que j'en ai assez d'être ostracisée par une Tribune inféodée aux lobbies qui la financent; parce que je suis une populiste qui déteste cette économie basée sur la croissance et le fric qui nous mène droit dans le mur. Parce qu'il l'écrit mieux que je ne saurais le faire, je remercie Pascal Descaillet d'avoir réagi pour défendre les 50, 3 % de votants  qui ont soutenu l'initiative Contre une immigration de masse du 9 février 2014.

17:35 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (5)