05/09/2015

Inspection du travail, un accord historique mais

Genève se dote d’une inspection du  travail tripartite. L’Initiative 151 émanant des syndicats aurait été balayée par la droite au Grand Conseil en décembre 2012, si les députés UDC ne l’avaient soutenue ! Un soutien évident car la sous-enchère salariale participe clairement à la péjoration des conditions de travail voire au chômage de nos concitoyens face à la concurrence étrangère. On ne peut donc que se réjouir de l’accord conclu aujourd’hui entre l’autorité cantonale, le patronat et les syndicats pour contrôler ensemble le  marché du travail. Mais que le Conseil d’Etat ne s’imagine pas, par ce seul effet d’annonce à l’inquiétude exprimée par la population qui a soutenu l’initiative UDC contre l’immigration de masse le 9 février 2014. Il y a loin de la coupe aux lèvres ! Aucune date précise n’est donnée pour la mise en place du dispositif.  Et rien n’est dit sur le type de contrôle ou les sanctions encourues et par qui. Si Genève est particulièrement exposée, et se devait d’agir, faut-il encore que le reste de la Suisse suive le même chemin, on en est loin. Si le renforcement des contrôles est une des réponses attendues face à la pression de l’immigration incontrôlée mais ce peut être la seule. Les défis restent immenses dans des conditions cadres qui ne cessent de se dégrader : le chômage de nos concitoyens soumis à une concurrence féroce venue d’ailleurs, leur droit à pouvoir se loger et vivre ici, dans un environnement de qualité et un avenir qui ne dépende pas de l’aide sociale, etc. Nos autorités ont encore matière à agir mais en auront-ils encore les moyens ?

Voir le vote nominal :

http://ge.ch/grandconseil/data/courriers/AN-IN00151B-6.pdf

17:17 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.