30/11/2016

Pays de Gex, une démarche exemplaire !

Alors là, bravo au Pays de Gex ! Pour accompagner votre plan local d’urbanisme (équivalent du plan directeur cantonal genevois) vous avez créé un site internet remarquable ! www.paysdegex.concertationpublique.com

Je l’ai découvert grâce à la Tribune de Genève et je me suis tout de suite connectée pour le tester. J’ai été impressionnée par son contenu et sa structure.  Il permet de connaitre les enjeux, les délibérations et la position des élus, les aménagements et développement territoriaux prévus. Il est très complet, facile à comprendre et à utiliser car il est INTERACTIF. Chacun peut proposer une idée et les autres internautes se prononcer sur cette dernière, des propositions  peuvent aussi être positionnées sur la carte interactive.

Attachée à la concertation, j’apprécie particulièrement que les élus gessiens « sollicitent ainsi l’expertise quotidienne de la population ». Wouaouh. Qu’attend-on pour faire de même à Genève ? Allez donc chercher des infos sur le plan directeur cantonal sur le site de l’aménagement de Genève (www.ge.ch/amenagement/plan-directeur-cantonal-2030)…

L’élu porteur de ce projet gessien, c’est Vincent Scattolin, Vice-président de la Communauté de communes du pays de Gex (CCPG)  chargé de l’aménagement du territoire. Or, professionnellement, il travaille à Genève, au DALE (département de l’aménagement, du logement et de l’énergie). Le lien est donc tout trouvé pour que notre aménagement cantonal utilise cet outil français. Nous avons déjà par le passé utilisé, avec succès, des outils français, je pense aux contrats de rivières. Nous partageons le même territoire, partageons et utilisons les mêmes outils et, on peut rêver, une même vision.

Je ne peux m’empêcher en effet de relever que le Pays de Gex, contrairement à Genève, a pris conscience de ses propres limites et fixe en conséquence pour objectif dans son plan directeur de « se limiter à 120’000 habitants en 2030 ».  Admettre une limite à la croissance devrait être le premier objectif de toute planification territoriale responsable et durable, celle dont tout découle. A Genève, on préfère prétendre que la croissance est inéluctable et qu’il faut s’y préparer via notre plan directeur cantonal « Le canton de Genève est au centre d’une région très attractive, avec une très forte croissance démographique, largement supérieure à la moyenne européenne. L’enjeu est d’accompagner ce développement en garantissant la qualité du cadre de vie et en préservant une bonne dynamique économique ». Or servir la dynamique économique tout en garantissant le cadre de vie, c’est la quadrature du cercle dans lequel nous nous enfermons depuis toujours à Genève et qui a atteint aujourd’hui ses limites...

12:41 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)