29/03/2018

La chouette, le verger et la distillerie

L’histoire que je partage avec la chevêche d’Athena, petit rapace aux yeux d’or, commence en 1990. Une des dernières populations du canton, allait être mise en péril par la construction d’une bretelle autoroutière à proximité du coteau de Saconnex d’Arve, là où les vergers traditionnels à haute-tige forment un paysage à haute valeur  patrimoniale  et constituent un habitat de prédilection pour la chevêche. S’opposer eut été vain, mieux valait profiter de la construction de l’autoroute pour revitaliser la nature, transformer un risque en une opportunité et aboutir à une action durable : sauvegarder une espèce, la chevêche, en sauvegardant un espace, les vergers traditionnels du coteau de Saconnex d’Arve.

C’est ainsi qu’avec l’aide de la Confédération, du canton, des communes, des associations, d’une fondation et de la Loterie romande, l’action de sauvegarde des vergers de Pro Natura Genève, initiée en tant que compensation  à un ouvrage autoroutier, a vu le jour. lire la suite de ma question urgente déposée le 22 mars 2018

 

 

Les commentaires sont fermés.