- Page 2

  • 40% d'habitants en plus ? Au secours Ecopop !

    Imprimer

    Il y a plus d'un an j'écivais déjà que la Suisse ne pouvait pas accueillir toute l'Europe et toute l'Afrique, alors préconiser sans sourciller 10 millions d'habitants pour la Suisse,un quasi doublement de notre population régionale,  et plus de 300'000 personnes de plus à Genève*, c'est une fois de plus faire fi des limites. Limites bien réelles de notre territoire,  de nos ressources financières et naturelles, de nos infrastructures déjà toutes saturées.

    2011-04-22_Tagesanzeiger_HB-Zuerich.jpgDes limites bien réelles sur lesquelles à force d'être de plus en plus nombreux, même en consommant chaque fois moins par habitant, on finira pas se casser le nez, et tout le reste avec.

    Mais quand donc aurons-nous le courage de dire NON et de chercher des solutions viables véritablement durables pour nous-mêmes et les générations futures? Nous n'avons qu'un pays, qu'une planète et je ne peux me résoudre à la voir crever sous le poids du nombre effréné d'humains vivant toujours plus mal.

    Dans l'équation de la consommation des ressources quelles qu'elles soient, il y deux variables: la quantité consommée et la quantité de consommateurs. On ne mesure pas et on n'affronte pas les conséquences de l'augmentation de la population sur l'aménagement du territoire, le transport, les logements, les emplois. Il est politiquement plus...durable  de parler de conversion à la mobilité douce, de construction d'écoquartier plutôt que de clapiers, de libre choix plutôt que de planning familial, de respect de l'individu plutôt que de responsabilisation individuelle, de croissance plutôt que de décroissance.  Personne ne veut et n'aime être taxé de xénophobe ou de raciste pour avoir seulement osé évoquer le problème du nombre, quel que soit sa couleur ou son origine. Pour notre région, comme pour le pays et pour la planète, il est urgent de considérer et d'agir sur les 2 variables.

    C'est ce que l'initiative Ecopop propose, à signer et renvoyer d'urgence d'ici au 8 octobre !

    Argumentaire et site internet Ecopop

    Si l'on se base sur les projections de l'OCSTAT et l'INSEE, Genève pourrait compter 618000 habitants en 2040, contre 466918 résidents en décembre 2011. Le calcul est rapide: Genève devrait alors construire de quoi loger près de 151ooo personnes ces 28 prochaines années (au rythme d'à peine 1500 logements par an, donc un siècle ne suffira pas et la place non plus d'ailleurs !). Un flux migratoire qui s'élèverait en moyenne à 5395 habitants par année. Soit largement plus que la dernière décennie.

    Lien permanent Catégories : Politique 1 commentaire
  • Projet Police Population pour Vernier : tous les quartiers de villas se mobilisent

    Imprimer

    La Tribune du 4 octobre consacre 2 pleines pages au thème de la sécurité dans les communes. Deux magistrats communaux ont été invités à réagir sur le concept Police Population, mené avec succès en terres vaudoises depuis plus de 20 ans. Thierry Apothéloz, magistrat de Vernier, deuxième plus grande commune du canton de Genève, le critique d’emblée alors même que ses propres habitants réclament qu’un projet similaire soit mis en place du côté de chez eux. Considérant que la sécurité appartient à la police, il renvoie cette dernière à ses responsabilités et oublie les siennes. Cette prise de position est regrettable car les attentes des habitants en matière de sécurité sont bien réelles comme nous avons pu le constater cet été. Confrontés à une recrudescence de cambriolages, les habitants des quartiers de villas de Vernier n’en peuvent plus. Las de voir leur qualité de vie et leur sécurité péjorées, les habitants ont été très nombreux à assister aux séances organisées par deux députés-conseillers municipaux, Christina Meissner et Thierry Cerutti afin de trouver ensemble une solution grâce à un projet de collaboration Police – Population. 5 séances de concertation, menées dans tous les quartiers de villas de Vernier, ont donné lieu a autant de courriers signés par plus de 200 personnes représentant autant de familles sollicitant l’aide du Conseiller d’Etat responsable de la sécurité, Pierre Maudet. Sa réponse rapide et positive dès la première lettre reçue, démontre qu’il partage notre préoccupation. La police a été chargée d’étudier ce projet de surveillance de voisinage. Le retour ne s’est pas fait attendre. Des premières mesures seront proposées début novembre, directement aux habitants. D’autres, plus complexes suivront. Elles nécessiteront la collaboration des autorités communales. Nous attendons de ces dernières qu’elles s’engagent, elles aussi, à la concrétisation d’un partenariat novateur pour Vernier dépassant les clivages politiques et véritablement au bénéfice de la population.

    Info Yes FM 04.10.2012 - Rédaction Yes FM - Le flash de 18H00 du 04.10.2012 à ce propos

    Ce soir au journal de Léman Bleu, notre Conseiller administratif a souligné que Vernier était une ville et que 80% des cambriolages avaient lieu dans des appartements. Est-ce à dire que les habitants des quartiers suburbains (et donc non encore urbains) de villas, ne subissant "que" 20% des cambriolages (mais contribuant pour une part oh combien supérieure au budget communal) resteront les laissés pour compte de sa politique ? 

    Lien permanent Catégories : Politique 0 commentaire