26/09/2009

Noria s'invite dans ma campagne

Noria est arrivée hier soir, alors que je me mettais enfin à écrire consciencieusement à mes amis afin qu'ils m'accordent leur soutien dans ma campagne de candidature au Grand Conseil. Apportée par une gentille famille de Satigny, cette hérissonne ne payait pas de mine. Mais vraiment pas du tout. Affaiblie, froide, et d'une maigreur à faire peur, je ne donnais pas cher de sa survie au grand dam des petites filles qui avaient trouvé la pauvre bête. Les adresses furent mises de côté au profit du hérisson. En commrnçant par les soins des coussinets abîmés et sanguinolents tant la pauvre avait arpenté une prison de béton dont elle ne serait jamais sortie sans l'aide des enfants, puis la prise d'un bon fortifiant, de l'eau, pour terminer dans un nid chaud et calme, j'ai fait mon possible, à elle de faire le reste, si elle le voulait bien. Aujourd'hui, Noria est encore vivante, elle a mangé et bu seule, un petit peu seulement, mais c'est déjà tout celà de gagné. J'ai pu sortir à la rencontre de mes semblables toute la journée avant de refaire les soins de base en rentrant. Cette nuit, j'ai repris  mes envois et Noria s'est remise à manger ses croquettes. Bienvenue dans ma campagne !

23:49 Publié dans Nature | Tags : herisson, nature, soins, campagne | Lien permanent | Commentaires (1)

12/05/2009

Arrêtez le massacre !

Marre des hérissons qui se font écraser sur la route, arracher les pattes à la débroussailleuse, empoisonner par les anti-limaces ! Alors ami conducteur, lève le pied. Ami jardinier, laisse vivre les herbes le long des haies et évite les antilimaces au métaldéhyde, même s'ils sont en promotion à la caisse par cartons comme à Jumbo !

Merci

21:19 Publié dans Nature | Tags : hérissons, jardin, nature | Lien permanent | Commentaires (2)

06/10/2008

17'000 espèces menacées de disparition

Hier c'est ouvert le quatrième congrès de l'Union mondiale pour la conservation de la nature (UICN). 2'000 personnes qui  débattent des relations entre société, développement et conservation de la nature aux niveaux régional et mondial et qui pensent même à  prendre des mesures, c'est une bonne nouvelle. 17'000 espèces menacées de disparition, c'est 600 de plus qu'en 2007, c'est une bien triste nouvelle. Espérons que les mesures préconisées  seront à la hauteur des enjeux. Allez Willy, chouette chevêche, diable de Tasmanie et oiseaux du paradis, ours brun et blanc, comptent tous sur toi !

Parmi les mesures, il y a celle de réserver d'avantage d'espaces pour les espèces. Du côté de Genève, c'est mal parti car il n'est question que  de densifier. 

Zébulon, qui broie du noir

23:48 Publié dans Nature | Tags : espèces, nature | Lien permanent | Commentaires (6)