Politique - Page 15

  • L'urbanisation de la Jonction est liée à la question des vidanges de Verbois

    Imprimer

    Les Genevois adorent réinventer leur ville mais dans leur rêve seulement. Car sur le terrain, entre le manque d’espace ou de vision et les contraintes budgétaires, le réveil est en général brutal. S’ajoutent aussi les limites que nous impose la nature. Ainsi, avant de penser à urbaniser la pointe émergée de la Jonction, il conviendrait d’abord d’assurer sa sécurité contre les inondations. Or, côté aquatique, malgré la pléthore d’études menées, l’Etat semble aussi tétanisé que sur la terre ferme.

    Au-delà de poser une question centrale à savoir, si le moratoire sur les vidanges de Verbois n’était qu’un leurre, la motion que j’ai déposé le 1er avril au Grand Conseil s’interroge sur les résultats des études entreprises depuis une décennie sur la gestion du fleuve, ses conséquences sur nos relations franco-genevoises et sur les potentialités réelles d’urbanisation de la pointe de la Jonction. Reste au Conseil d’Etat de pondre une réponse, l’œuf du cygne risque bien d’avoir éclos d’ici là….

    Lien sur mon blog sur le même sujet du 1er avril

    Lien permanent Catégories : Politique 0 commentaire
  • Vidanges de Verbois, poissons & Cie

    Imprimer

    Ecrit le 1er avril 2013

    Quoi de plus naturel que de penser aux poissons, le 1er avril. Hélas, il ne s’agit pas là d’un poisson d’avril, mais d’une motion dont l’enjeu est des plus sérieux. Au-delà de poser une question centrale à savoir, si le moratoire sur les vidanges de Verbois n’était qu’un leurre, la motion que je dépose s’interroge sur les résultats des études entreprises depuis une décennie sur la gestion du fleuve, ses conséquences sur nos relations franco-genevoises et sur les potentialités réelles d’urbanisation de la pointe de la Jonction.

    Les dégâts occasionnés par les vidages de notre plus grand barrage, Verbois, tant sur les oiseaux et mammifères liés au milieu aquatique que sur les poissons méritait bien qu'on pense à eux, tout particulièrement le 1er avril.

    VidangeVerbois TdG P Frautschi.jpgVidange de Verbois : le moratoire n'était il qu'un leurre ? Motion vidanges.pdf

    Cette motion a été rédigée suite au commuiqué de presse du Conseil d'Etat du 27 février qui avait donné lieu à une première réaction de ma part par blog interposé

    Lien permanent Catégories : Politique 1 commentaire
  • Marre des barres, le mouvement prend de l'ampleur

    Imprimer

    Maison coincée.jpgIl n’y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre et prendre en considération les demandes des habitants. Un comble dans une démocratie telle que la nôtre.

    Les habitants du quartier des Semailles ne baissent pas les bras et poursuivent leur combat par voie de pétition. Je suis attachée à la qualité de vie des quartiers, des communes et de notre canton, j'ai donc signé la pétition Marre des barres. Donnez vous aussi un signal clair à nos autorités et aux autres élus et signez à votre tour la pétition.

    Pour en savoir plus voir mon site internet 

    Lien permanent Catégories : Politique 2 commentaires
  • 1, 2, 3... Soleil ?

    Imprimer

     

    logo-soleil-geneve-175pxl.jpg

    Pour le premier tour des élections au Conseil d’Etat genevois du 6 octobre 2013, le choix du parti socialiste est osé mais fait sens. Partir à quatre offre au parti une meilleure visibilité dans les médias et au peuple un …

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Politique 0 commentaire
  • En disant oui, le peuple a dit stop !

    Imprimer

    Les résultats des votes de ce 3 mars sont clairs, les limites sont atteintes.

    • Redimensionnons nos zones à bâtir car les limites sont atteintes.
    • Bridons les rémunérations stratosphériques car les limites sont atteintes.

    La suite logique sera

    • Freinons l’immigration massive car les limites sont atteintes.

    Même le vote en faveur d’une baisse des coûts des transports publics genevois peut s’inscrire dans ce ras le bol de  la dépense excessive pour un réseau qui en s’étendant de plus en plus loin, coûte de plus en plus cher.  En matière de mobilité aussi, les limites sont atteintes, les usagers genevois sont asphyxiés.

    A Genève, comme en Suisse, cessons de brader notre sol, nos valeurs et notre qualité suisse.  Misons sur la qualité et non sur la quantité. Redimensionnons nos ambitions.

    A force de Grand Genève, Grands projets, Gouvernance transfrontalière, CEVA et j'en passe, les caisses de Genève sont vides. Les Genevois en ont assez de la folie des Grandeurs. Revoyons le budget et la planification directrice à la hauteur des moyens financiers et territoriaux de Genève. Ils sont petits et le resteront.

    Lien permanent Catégories : Politique 3 commentaires