29/11/2009

Appel au respect de la volonté populaire

Le oui du peuple  à l'interdiction de construire des minarets en Suisse n'est pas à interpréter abusivement comme une atteinte aux musulmans d'exercer librement leur religion. Ils l'exercent librement aujourd'hui, ils pourront toujours le faire demain.

Ce oui est un appel au respect du paysage helvétique traditionnel dans lequel les minarets n'ont historiquement pas leur place. Les résultats de ce week end avec la Genève multiculturelle qui dit oui aux minarets et la Suisse "primitive" qui dit non, en est le reflet incontestable.

A Genève, grâce à la présence des organisations internationales la diversité culturelle et toutes ses manifestations est admise de longue datte tout comme la mosquée et son minaret au Petit Saconnex depuis 40 ans. Mais depuis le nombre de musulmans en Suisse a décuplé, et les demandes de constructions de minarets se sont multupliées. Wangen bei Olten (SO) n'est pas Genève, pas plus que Langenthal (BE) Emmenbrücke (LU), Wil (SG) ou Volketswil (ZH). Les mentalités et les paysages y sont traditionnels alors y imposer un minaret... Tout est parti de là, d'un manque de respect pour la culture du pays, de la ville, du village d'accueil.

Je souhaite que cet appel au respect de notre culture soit entendu pour que longtemps encore la Suisse puisse poursuivre sa poltiique de paix et d'accueil de  tous ceux et surtout celles qui sont persécutées dans leur propre pays, à qui on impose le mariage forcé, l'excision voir la lapidation ou la mort, des traditions qui n'ont plus leur place dans le monde d'aujourd'hui.

 

Note rajoutée : A voir le nombre de commentaires, on n'a pas fini d'en parler de ce vote, c'est dire que la question de fond n'était pas tant le minaret que celle de l'intégration dans la culture d'accueil....

22:17 Publié dans Politique | Tags : minaret, respect, suisse | Lien permanent | Commentaires (20)