19/07/2011

Du côté des citernes, ça sent le gaz !

110225_Vernier_UDC_03.jpg

Est-ce que l'étude de l'analyse des risques sur les citernes a véritablement pensé à tous les risques ? Sans doute pas, car la diminution du risque succède plutôt que ne précède l'occurence des évènements. Ainsi, le dépôt de citernes faisant face à Ikea a été sécurisé après que nous ayons soulevé le problème, de même la sécurisation de la conduite de gaz l'a été après et non pas avant le sabotage ! Si les Roms n'hésitent pas à sectionner une conduite pour chauffer  au gaz, les autorités qu'elles soient communales ou cantonales,  ne donnent même pas l'illusion du mouvement ! L'Etat attend sur la commune, et la commune attend sur l'Etat pour que ce dernier communique les résultats d'une étude qui date de l'automne 2010 ! Et c'est ainsi depuis 5 mois déjà.

Si l'initiative de l'UDC n'a pas abouti, informer le citoyen verniolan sur les risques encourus et les possibilités de déplacement des citernes (ce que demandait l'inititative) est plus que jamais d'actualité !

Ci dessous: Blog du 25 fevrier 2011

Le problème ne date pas d'hier, l'UDC Vernier s'intéresse au risque que présentent les dépôts d'hydrocarbures depuis 8 mois et d'autres lui ont emboité le pas comme le Vernier Bondy Blog avec ses reportages très complet sur les pétroliers et les citernes de Vernier. La situation est délicate, complexe mais pas insoluble. Mais les pétroliers et les politiciens aux commandent ne se parlent pas ! L'UDC de Vernier a lancé une Initiative communale "Moins de citernes, plus de sécurité" demandant de déplacer les citernes les plus proches de la population, celle du site de Blandonnet (Petrostock ex Sasma) et demandant aux élus verniolans d'intervenir auprès du canton pour élaborer un projet d'aménagement territorial cohérent, rationnel et sûr.

Si cette initiative donne la possibilité aux verniolans de s'exprimer, l'objectif est aussi de permettre au débat d'avoir lieu. Ce qui manque à tous et au citoyen en premier lieu, c'est de l'information.

Au même titre que les pétroliers, nous souhaitons le dialogue et demandons au canton d'organiser  une table ronde avec des représentants de la commune et des pétroliers.

Le point de l'UDC sur les citernes du 25 février 2011