17/04/2015

Ca carbure pas vraiment à l'ombre des citernes...

Eh bien depuis 2011, date des premiers blogs et actions sur les citernes de Blandonnet eh bien, le titre est toujours aussi approprié au vu de la réponse du Conseil d'Etat du 17 avril  à ma question 309A du 8 avril 2015 . D'étude en étude, petit récapitulatif des paroles, paroles....:

Citernes de Vernier

  • 2011 : Pétition pour le déplacement des citernes du site de Blandonnet et autres actions (Acceptée)
  • M1966A rapport de minorité sur motion de Christo Ivanov. Débarrassons Vernier de ses citernes ! L'invite modifiée  à présenter un projet d'éloignement des seules citernes du site de Blandonnet et leur regroupement sur les autres sites existants ayant été  intégrée dans la motion 2043, le 16 mars 2012, comme le proposait mon rapport, la motion a donc été retirée. La réponse du Conseil d'Etat à cette motion laisse par ailleurs plus qu'à désirer motion 2043A.
  • Dès lors , j'ai déposé une QUE58A  Citernes de Blandonnet, 1 an après qu'a donc fait le Conseil d'Etat ? Et en 2015, 3 ans après, une nouvelle question écrite  QUE309A Citernes de Blandonnet : trois ans après, qu’a donc fait le Conseil d’Etat ? Bonne nouvelle, l'Etat continue à étudier et à négocier... comme il y a 3 ans...
  • Voir tout le dossier

Blogs de 2011 :

  • Les citernes de Blandonnet situées aujourd'hui en plein cœur urbain sont-elles sûres pour les habitants, employés et milliers de personnes qui les côtoient quotidiennement ?
  • Sachant que le risque existe, quel est-il ?
  • Peut-on les déplacer, une étude a déjà répondu par l'affirmative, pourquoi ne le fait-on pas ?

Textes parlementaires, municipaux, interpellations, etc.  n'ayant permis d'obtenir au mieux que des réponses partielles aux questions susmentionnées, le 1er février,

1.       Une initiative communale était lancée pour demander moins de citernes pour plus de sécurité pour les habitants de Vernier.

2.       Un courrier partait aux autorités cantonales pour demander l'organisation d'une table ronde réunissant tous les acteurs afin d'informer la population sur les risques et les possibilités de déplacement des citernes de Blandonnet.

Résultat :

1.       L'initiative a réuni quelques 800 signatures, insuffisant pour la déposer, largement suffisant pour témoigner  de l'intérêt et de l'inquiétude légitime de la population. Le 1er avril, l'initiative s'est muée en pétition déposée à l'attention du Conseil municipal de Vernier.

2.       Le 4 avril, enfin, la réponse de la conseillère d'Etat (datée du 29 mars) arrive. Elle prend bonne note de ma demande d'organiser une table ronde et porte à ma connaissance qu'une commission, Carbura-Vernier, aura lieu (comme chaque année depuis 20 ans) et qu'il conviendrait de porter à l'ordre du jour de cette commission mes préoccupations. Le jour même, j'ai donc effectué la demande en question.

Le 12 avril aura lieu la séance du conseil municipal et le 11 mai la réunion Carbura-Vernier. D'ici là, à moins d'un tsunami, la patience est de mise à l'ombre des citernes.

Blog du 19 juillet 2011

Blog du 25 février 2011

03/08/2012

Pathé Balexert, pour qui roule le parti socialiste ?

Le 26 juin 2012, la majorité rose-verte du Conseil municipal a fait passer la résolution socialiste R207-12.06 « Cinéma Pathé Balexert, pas d'entreprise voyou sur Vernier ! »  Les autres partis s'y sont opposés car en l'absence de preuves de pratiques illégales, et sans qu'une sollicitation quelconque nous soit parvenue de la part  des employés, notre Conseil municipal, pas plus d'ailleurs que notre Conseiller administratif, n'avait pas à s'immiscer dans des affaires internes de l'entreprise Pathé comme le demandait la résolution. En tentant d'imposer la reconnaissance du syndicat Unia et la conclusion d'une convention collective de travail, notre Conseil municipal a dépassé clairement son mandat politique pour favoriser le business d'un syndicat, Unia. A la lumière des informations reçues notamment de l'entreprise elle-même, l'UDC a donc demandé au Conseil municipal de Vernier de revenir sur sa décision en présentant une résolution annulant la précédente et ses propos diffamatoires.

Pour plus de détails, voir la résolution de l'UDC

 

 

16/02/2012

Citernes, la fin justifie-t-elle les moyens ?

Décidémment, on n'a pas fini de parler des citernes de Vernier (mise à jour du blog du 6 février)

Citerne.jpgL'UDC Vernier se bat de longue date pour que l'on n'oublie pas le sujet, voir à ce propos le blog

L'UDC au niveau cantonal se bat également mais se sent bien isolée face à des députés qui dans leur majorité refusent d'entrer en matière même partiellement sur le déplacement des citernes. En effet, la motion UDC M1966 a été balayée en commission et le sera sans doute tout autant en plénière lors du débat qui opposera mon rapport de minorité à celui de la majorité des députés.

Le Grand Conseil ne veut pas de la motion UDC pour déplacer les citernes, et propose une nouvelle motion (M2043) pour déplacer les stocks obligatoires loin de Genève. A la raffinerie de Cressier peut-être ? Mais les démarches devront se mener avec de nouveaux acteurs: la Confédération et le canton de Neuchâtel. C'est donc de la très lointaine musique d'avenir.  Le Conseil d'Etat  est en charge du dossier mais discute-t-il avec les pétroliers ? Il est permis d'en douter car il fait la sourde oreille aux appels répétés de Vernier quand Mark Muller répond par voix de presse qu"'il est illusoire de penser que sans les pétroliers, nous puissions trouver des solutions rapidement". Certes, il y a de quoi être desespéré mais de là à entamer une grève de la faim...

Pathétique image de la démocratie si finalement, il s'avère que ce soit là la seule manière d'obtenir enfin ce que nous demandons depuis trop longtemps : des explications transparentes sur la stratégie de l'Etat en matière de dépôts pétroliers, sous entendu qu'il en ait une...

Bon courage Stéphane !

 

11:35 Publié dans Politique | Tags : citerne, vernier, udc | Lien permanent | Commentaires (4)

19/07/2011

Du côté des citernes, ça sent le gaz !

110225_Vernier_UDC_03.jpg

Est-ce que l'étude de l'analyse des risques sur les citernes a véritablement pensé à tous les risques ? Sans doute pas, car la diminution du risque succède plutôt que ne précède l'occurence des évènements. Ainsi, le dépôt de citernes faisant face à Ikea a été sécurisé après que nous ayons soulevé le problème, de même la sécurisation de la conduite de gaz l'a été après et non pas avant le sabotage ! Si les Roms n'hésitent pas à sectionner une conduite pour chauffer  au gaz, les autorités qu'elles soient communales ou cantonales,  ne donnent même pas l'illusion du mouvement ! L'Etat attend sur la commune, et la commune attend sur l'Etat pour que ce dernier communique les résultats d'une étude qui date de l'automne 2010 ! Et c'est ainsi depuis 5 mois déjà.

Si l'initiative de l'UDC n'a pas abouti, informer le citoyen verniolan sur les risques encourus et les possibilités de déplacement des citernes (ce que demandait l'inititative) est plus que jamais d'actualité !

Ci dessous: Blog du 25 fevrier 2011

Le problème ne date pas d'hier, l'UDC Vernier s'intéresse au risque que présentent les dépôts d'hydrocarbures depuis 8 mois et d'autres lui ont emboité le pas comme le Vernier Bondy Blog avec ses reportages très complet sur les pétroliers et les citernes de Vernier. La situation est délicate, complexe mais pas insoluble. Mais les pétroliers et les politiciens aux commandent ne se parlent pas ! L'UDC de Vernier a lancé une Initiative communale "Moins de citernes, plus de sécurité" demandant de déplacer les citernes les plus proches de la population, celle du site de Blandonnet (Petrostock ex Sasma) et demandant aux élus verniolans d'intervenir auprès du canton pour élaborer un projet d'aménagement territorial cohérent, rationnel et sûr.

Si cette initiative donne la possibilité aux verniolans de s'exprimer, l'objectif est aussi de permettre au débat d'avoir lieu. Ce qui manque à tous et au citoyen en premier lieu, c'est de l'information.

Au même titre que les pétroliers, nous souhaitons le dialogue et demandons au canton d'organiser  une table ronde avec des représentants de la commune et des pétroliers.

Le point de l'UDC sur les citernes du 25 février 2011

 

 

19/04/2011

Merci aux électeurs de Vernier !

Merci à tous les électeurs verniolans qui m'ont permis  de récolter 42 % des suffrages, c'est un score magnfique est une première pour une candidate UDC à Genève. Hélas, la liste adverse était plus forte. Durant ces 4 ans, c'est au conseil municipal que je me battrai pour défendre les idées qui ont toujours été les miennes :

La sécurité des habitants, individuelle, collective et industrielle (citernes, industries chimiques) ou aérienne liée à l'axe d'approche de l'aéroport.

Préserver les zones villas contre leur déclassement en zone industrielle et de manière générale, faire les bons choix en matière d'aménagement du territoire pour concilier logements, emplois, sécurité et mobilité, et défendre la qualité de vie de notre commune.

Et bien sûr veiller à un développement qui ne dépasse pas les capacités de notre territoire en termes de ressources naturelles et qui préserve une nature riche et diversifiée même et surtout à Vernier !