14/04/2011

Etrangers, votez pour les élections administratives du 17 avril !

Alors que les pays arabes se soulèvent pour réclamer plus de démocratie, quel modèle donnons-nous ?  Nous avons l'immense et, sans doute, unique privilège au monde de pouvoir nous prononcer sur tous les sujets, mais le taux de participation reste désespérément bas.

Citoyens, exprimez-vous, choisissez vos autorités, exercez vos droits politiques de manière responsable. Ce message s'adresse tout particulièrement à ma commune, Vernier, que je ne souhaite pas voir couronnée ce dimanche de championne de l'abstentionnisme*, alors même que nous avons bénéficié d'une couverture médiatique considérable, que les partis politiques ont fait très fort pour surprendre l'électeur..., que les candidats ont redoublé d'efforts pour être sur le terrain du matin au soir, pour aller à la rencontre des citoyens et que les enjeux sont de taille.

Les droits démocratiques ne s'usent que si on ne les utilise pas !

*Les électeurs étrangers représentent 34,5% des électeurs (un record cantonal) et c'est à Vernier qu'on enregistre le taux de participation le plus faible: 32,9%, contre 39% au niveau cantonal et 43,26% en Suisse.  L'enquête sur le sujet du Vernier bondy blog est révélateur: Les facteurs susceptibles d'expliquer le faible taux de participation spécifiquement à Vernier sont le nombre d'électeurs étrangers, l'âge, le niveau professionnel, le chômage, les faibles revenus de l'électorat, ses fréquents déplacements hors de la commune, la situation géographique et démographique (nombre et origine des habitants).

Dans le "classement des communes", en terme de revenu brut par habitant, Vernier est la commune la plus pauvre de Genève. Elle accueille la plus forte concentration de personnes à l'aide sociale (6,1% des habitants dépendent de l'Hospice général, 1,4% touche le revenu minimum cantonal d'aide sociale). 19,75% du parc immobilier est constitué de logements sociaux - le taux le plus élevé du canton. Vernier atteint régulièrement le plus haut taux de chômage enregistré dans les communes: 8,5% en juin dernier, contre 6,3% pour le canton.

Tous les candidats à une élection communale devraient effectuer une distribution nocturne dans les boîtes à lettres de leur commune. Les rencontres, les entrées d'immeubles et les boîtes à lettres sont terriblement révélatrices des véritables conditions de vie.

 

24/03/2011

A Vernier, la mésEntente est révélatrice

...« J'en ai marre que l'emploi ne soit pas pour moi », « Déjà 3 fois que j'ai été cambriolée malgré les dispositifs de sécurité », « Je suis choqué de revoir les délinquants au coin de ma rue 2 jours après leur arrestation  » « Mon parc est devenu un dépotoir », « Je ne veux pas de l'assistance sociale, je veux retrouver ma dignité ». « A quoi bon déposer plainte, rien ne change ! » « Je ne reconnais plus mon quartier », « Je ne me reconnais plus dans mes autorités »....

Sur le terrain, par téléphone ou par mail,  quantité de personnes n'en peuvent plus.  Dépossédées de leurs espaces, de leur emploi, de leur logement, de leur dignité, de la Genève qui était la leur mais qui  les a laissé tomber aujourd'hui.

J'ai proposé à la Julie de créer une plateforme où chacun pourrait témoigner de son vécu, de faire ainsi une sorte de répertoire -mémoire  afin de saisir l'ampleur réelle du désarroi des genevois, les statistiques de la police ne permettant plus cette vue d'ensemble car plus personne ne croit au dépôt de plainte.

La Julie n'a pas répondu, serait-elle comme les partis traditionnels, décalée des préoccupations de la population ?  Sans doute que les médias et partis diront une fois de plus, après le 17 avril, que la population a « mal voté ». Quel manque de respect pour notre démocratie directe.

A Vernier, l'Entente est morte de n'avoir pas écouté les cris qui montaient de la rue, de n'avoir pas compris que le vote pour des partis hors du gouvernement était un appel à l'écoute. Traiter les partis MCG au niveau cantonal ou UDC au niveau national de populistes, c'est une claque lancée non pas aux politiques mais au peuple qui a l'outrecuidance de se rebeller de manière pacifique (encore) en passant par les urnes.

 

 

19/11/2009

En 2011, le MCG va cartonner dans les communes

Le MCG est le premier parti à sortir des urnes lors des votations du Conseil d'Etat dans toutes les communes suburbaines qui connaissent des problèmes de sécurité, et dans les communes qui voient défiler aux heures de pointes les frontaliers. Ces deux problèmes ne sont pas juste des slogans de campagne que l'on peut snober après les élections. La droite qui a gagné les élections le 15 décembre aurait tort de l'oublier. Malheureusement aucun des candidats s'intéressant réellement à la justice et à la police n'a été élu, et aucun des élus ne s'intéresse à prendre à coeur, au sérieux et avec poigne ce département de Justice et Police (dit des Institutions). C'est offrir une voie/x royale à la rue. Si le gouvernement élu oublie les préoccupations de la rue, la rue, elle, s'en rappellera en 2011.

09:00 Publié dans Politique | Tags : udc, mcg, communes, votations | Lien permanent | Commentaires (2)